Can En-ROADS, un nouveau simulateur de solutions aux changements climatiques, fait son entrée dans le sport

Que peut faire l'humanité pour maintenir l'augmentation de la température mondiale par rapport aux niveaux préindustriels en dessous de 1,5 ° C d'ici 2100? C'est la gamme d'augmentation pratiquement tous les climatologues disent que nous devons rester à ou en dessous pour garder la plupart de la planète vivable d'une manière qui serait reconnaissable par la plupart d'entre nous.

En-ROADS, un modèle de simulation de politique climatique simple d'utilisation, peut nous montrer le chemin.

Il fournit à quiconque disposant d'un ordinateur la possibilité d'explorer les impacts qu'une combinaison d'avancées technologiques (c'est-à-dire des augmentations spectaculaires de l'adoption des énergies renouvelables, du transport électrique) et des changements de politique (c'est-à-dire la tarification du carbone, les exigences d'efficacité énergétique) auront sur les augmentations de la température mondiale au cours des les 80 prochaines années.

Le cas échéant, quelles informations En-ROADS a-t-il sur l'industrie du sport?

GreenSportsBlog offre un look.

Si vous lisez GreenSportsBlog, vous êtes très probablement préoccupé, intéressé et / ou terrifié par la crise climatique.

Amis, En-ROADS est fait pour vous, surtout si vous aimez jouer à des jeux de simulation sur ordinateur.

Développé par la Sloan School of Business du MIT et le think tank à but non lucratif Climate Interactive, En-ROADS permet aux utilisateurs – dont le nombre comprend des membres du Congrès, le Bureau du Secrétaire général de l'ONU, des professeurs d'universités du monde entier, des groupes communautaires, Bill Nye The Science Guy, et bien d'autres – pour déplacer la politique énergétique et les leviers d'innovation technologique, puis voir les impacts projetés sur les futures augmentations de température.

Regardez cette vidéo de trois minutes pour comprendre le fonctionnement d'En-ROADS.

En-ROADS est addictif, amusant et effrayant.

Son affichage à deux panneaux montre la trajectoire actuelle d’augmentation de la température de l’humanité jusqu’à 2100. Le panneau de gauche projette notre mélange de sources d’énergie; les augmentations de la température mondiale par rapport aux niveaux préindustriels sont à droite.

Jouez avec pendant un certain temps et vous obtiendrez les parties addictives et amusantes.

Les trois images suivantes illustrent ses aspects effrayants.


publier l'image

Le statu quo nous amène à une augmentation de la température mondiale de 4,1 ° C par rapport aux niveaux préindustriels d'ici 2100. C'est plus du double du taux d'augmentation de 1,5 ° C que la plupart des climatologues disent être la limite supérieure du coffre-fort, ce qui signifie que nous le ferons avoir une planète vivable.

C'est insoutenable et effrayant. Très effrayant.

Alors, que peut faire l'humanité?

Un scénario consiste à planter beaucoup d'arbres absorbant le CO₂.

La plantation d'arbres est la pièce maîtresse du nouveau plan climatique proposé récemment par le chef de la minorité de la maison républicaine Kevin McCarthy (CA), car certains membres du GOP ont commencé à se rendre compte qu'il ne peut plus nier la réalité du changement climatique s'il veut rester. pertinentes pour les électeurs de la génération Y et de la génération G. Je suppose que McCarthy & Co. croit qu'ils doivent au moins sembler faire quelque chose. Mais ils sont jusqu'à présent allergiques à tout pour freiner la production de combustibles fossiles.

Ergo, plantation d'arbres.

Ainsi, en utilisant En-ROADS, nous pouvons voir ce que le déplacement du levier de boisement (alias plantation d'arbres) à droite – ce qui se traduit par planter des arbres sur 100% de toutes les terres disponibles sur Terre (vous avez bien lu) à partir de cette année – augmente la température.


publier l'image

Pas grand-chose, comme il s'avère.

L'approche «plantation d'arbres sous stéroïdes» nous met sur la bonne voie pour une augmentation de la température mondiale de 4,0 ° C d'ici 2100, ce qui ne représente qu'une baisse de 0,1 ° C par rapport au statu quo.

Oui!

Sur un plan B beaucoup plus agressif

Faisons de la mobilité électrique la norme (augmentant de 5% par an à partir de 2020), fournissons les incitations (En-ROADS utilise une subvention qui plafonne à 7 ¢ / kilowattheure) afin que les énergies renouvelables évoluent de manière significative et, instituons également des politiques qui mènent les bâtiments et l'industrie pour devenir beaucoup plus économes en énergie.

Pousser ces leviers En-ROADS au maximum doit nous amener à une augmentation de 1,5 ° C d'ici 2100, non?


publier l'image

Faux.

En-ROADS nous dit que ces changements massifs déplaceraient l'humanité dans la bonne direction – la température mondiale augmente encore de 3,2 ° C d'ici 2100. C'est mieux que la plantation d'arbres mais cela ne nous rapproche pas de 1,5 ° C.

LE PRIX DU CARBONE, LA RÉDUCTION DU MÉTHANE ET LES AUTRES CAPTURES DE CARBONE DOIVENT JOUER DES RÔLES CLÉS POUR NOUS OBTENIR UNE AUGMENTATION DE 1,5 ° C

Y a-t-il une combinaison de politiques et d'avancées technologiques qui nous maintiendra à une augmentation de 1,5 ° C d'ici 2100?

Oui, mais il faudra un effort global herculéen.

Il s'avère que, selon les modèles d'En-ROADS, la tarification du carbone – une taxe ou une redevance sur la production et / ou l'importation d'énergie à base de combustibles fossiles – est la politique la plus efficace pour ralentir considérablement l'augmentation des températures. L'introduction d'un prix mondial du carbone qui commence à 25 $ / tonne métrique de CO₂, en 2020, pour finalement atteindre 250 $ / tonne métrique de CO₂ (essentiellement 2,50 $ / gallon) en 2030, nous permettra à lui seul de passer de 4,1 ° C à 3,0 ° C d'ici 2100.

L'ajout de l'intensification susmentionnée de la mobilité électrique, des énergies renouvelables ainsi que de l'efficacité du bâtiment et de l'industrie, incite davantage la courbe d'augmentation de la température à une augmentation de 2,4 ° C.

On se rapproche.

Des réductions spectaculaires de méthane et de protoxyde d'azote nous rapprocheront encore.

Le méthane, un GES beaucoup plus puissant que le CO₂, est libéré dans l'atmosphère par les vaches, d'autres facettes de l'agriculture industrielle, comme sous-produit de la fracturation hydraulique et de la décomposition des déchets dans les décharges. L'oxyde nitreux provient des engrais. Réduire les deux, encore une fois à partir de maintenant et aux niveaux maximums possibles, nous ramène à une augmentation de 2,0 ° C d'ici 2100.

Mais 2,0 ° C n'est pas 1,5 ° C.

Que faudra-t-il pour aller jusqu'au bout?

En plus de tout ce qui précède, il faudra tirer le maximum du levier de capture du carbone – séquestrer ou enterrer le CO₂ bien en dessous de la surface de la terre – pour nous maintenir à l'augmentation de 1,5 ° C d'ici 2100.


publier l'image

En-ROADS est clair: maintenir l'augmentation de la température mondiale par rapport aux niveaux préindustriels à 1,5 ° C d'ici 2100 est un sacré défi.

Mais le sport ne consiste-t-il pas uniquement à surmonter des défis?

QUE SIGNIFIE EN-ROAD L'INDUSTRIE SPORTIVE

Il me semble qu'En-ROADS a trois leçons importantes pour l'industrie du sport.

Communiquez MAINTENANT la nécessité d'une action climatique aux fans

Tous les scénarios En-ROADS qui réussissent à maintenir l'augmentation de la température mondiale dans la plage de 1,5 ° C d'ici 2100 ont une chose en commun: une politique ambitieuse et globale et une innovation technologique, à partir de 2020.

De tels efforts nécessiteront des niveaux massifs de soutien public, des entreprises et du gouvernement qui ne sont pas actuellement observés dans la plupart des pays.

Le sport, grâce à son audience massive et à sa puissance culturelle, doit jouer un rôle important en tant qu'accélérateur de l'action climatique, dès maintenant.

Il est dit ici que le moyen le plus simple et le plus rapide de le faire serait que les ligues sportives, les équipes et les méga-événements comme les Jeux olympiques – en collaboration avec leurs partenaires médiatiques – diffusent des annonces de service public (PSA) liées à l'action climatique dans le stade et en ligne. air.

Afficher le support pour la tarification du carbone

La tarification du carbone, par En-ROADS, est le levier le plus puissant de la boîte à outils de la politique climatique.

L'Energy Innovation and Carbon Act of 2019 (H.R.763) et le Market Choice Act of 2019 (H.R.4520) sont deux projets de loi sur la tarification du carbone bénéficiant d'un soutien bipartite, actuellement en cours d'élaboration à la Chambre des représentants des États-Unis. Les législatures d'autres pays travaillent également sur des propositions similaires.

En manifestant son soutien à la législation sur la tarification du carbone, le monde du sport démontrerait aux fans et aux autres parties prenantes qu'ils souhaitent sérieusement avoir un impact sur le climat.

"Attendez, attendez, les ligues et les équipes sportives ne s'impliquent pas dans la politique", pourrait-on dire. "Surtout sur les questions controversées."

Ce n'est pas vrai.

En 2015, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, les Giants de San Francisco et les Rays de Tampa Bay ont tous signé un mémoire amicus soutenant le point de repère et – à l'époque – l'affaire controversée qui était devant la Cour suprême des États-Unis.

La même année, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a témoigné devant un comité du Congrès en faveur d'une action significative sur le climat.


publier l'image
Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a témoigné sur le changement climatique devant le Congrès en 2015 (Crédit photo: Dave Sandford / NHL / Getty Images)

GSB estime que tous les principaux commissaires de la ligue sportive professionnelle nord-américaine devraient soutenir la législation sur la tarification du carbone. Ce n'est pas un ascenseur aussi lourd que cela puisse paraître.

Soutenir une facture de tarification du carbone en masse signifie qu’aucun commissaire n’aurait à sortir de la scène politique. Et ils démontreraient à la jeune génération de fans – pour qui la crise climatique est un danger clair, présent et futur – qu'ils se soucient de leur avenir, et pas seulement en tant que clients.

Lead sur la mobilité électrique

L'intensification de la mobilité électrique à partir de maintenant est un autre levier politique clé qui, selon En-ROADS, nous aidera à atteindre nos objectifs de planète vivable.

Une chose que le monde du sport peut faire dans un avenir proche, sans trop transpirer, est de passer aux voitures électriques et aux bus – et de faire savoir aux fans qu'ils le font. Et pendant qu'ils y participent, les équipes et les méga-événements, de concert avec leurs sponsors aériens, devraient faire des investissements importants et de haut niveau dans l'innovation aéronautique à faible émission de carbone.

Le monde du sport suivra-t-il le guide de jeu En-ROADS pour faire une partie ou la totalité des véritables incursions sur le climat suggérées ci-dessus, à partir de cette année?

Surveillez cet endroit.


Veuillez commenter ci-dessous!
Écrivez-nous: lew@greensportsblog.com
Ami nous sur Facebook: http://facebook.com/greensportsblog
Tweetez-nous @GreenSportsBlog
#CoverGreenSports